Dernières tendances de l’emploi salariés en Wallonie

En avril, l’ONSS a publié ses dernières estimations rapides de l’emploi salarié pour le 4ème trimestre 2017. En regardant le dernier semestre 2017,  nous constatons que le nombre de travailleurs occupés a diminué de 180 unités en Wallonie pour atteindre les 1.120.300 salariés alors que sur le premier semestre, le nombre de travailleurs occupés a augmenté significativement (+15.725 salariés).

Doit-on s’alarmer de ce tassement au niveau de l’emploi salarié sur le dernier semestre ?

Selon notre enquête que nous menons auprès des chefs d’entreprises wallons, nous observons plus ou moins ce même phénomène (entre 17I et 17II). Heureusement, cela semble temporaire et les embauches devraient repartir à la hausse dans le 1er semestre 2018.

Quelles sont les raisons de cette stabilisation de l’emploi salarié ?

La principale cause de cette stabilisation, c’est le matching entre l’offre et la demande de travail qui n’est pas optimal. En effet, de nombreux emplois vacants ne trouvent pas preneurs. Dans notre enquête du mois de février dans le cadre de notre Point Conjoncturel, 2 entreprises sur 3 ont déclaré avoir rencontré des difficultés à recruter du personnel qualifié lors des 6 derniers mois.

Dans une région où on recense un peu plus de 200.000 demandeurs d’emploi, il est très interpellant que les entreprises peinent à trouver les collaborateurs qu’elles recherchent.

Il est donc primordial d’empêcher que les pénuries de main-d’œuvre freinent le développement des entreprises. Enseignement, formation, accompagnement des demandeurs d’emploi, fluidité du marché du travail, dans chacun de ces domaines des mesures d’amélioration drastiques doivent être prises !